Tentative Challenge e-Pegase

Tentative Challenge e-Pegase: 24 juillet 2019 

Une première tentative au départ de Cipières pour le Challenge e-Pegase. La météo ne laissait pas présager d'une grande performance, néanmoins il falllait essayer. 

Les prévisions en cette période de canicule sont délicates et dificilles à cerner tellement la rapidité des développements orageux sont impévisibles. Une journée à voler vite au départ, en fuite vers l'avant dans l'espoir de passer avant que le ciel ne se plâtre complétement. Les prévisions annoncaient un developpement rapide dans les Alpes du Sud, et ma stratégie fut donc de décoller tôt pour passer la zone au plus vite.

Je prends néanmoins 30 minutes de retard au décollage, le ciel desespèrement bleu n'est pas engageant, ce fut une erreur car la première pompe sur Andon me propulse à 2500m avec du +3ms. Les premiers nuages sur la Bernarde sont à 2800m ça s'annonce donc bien. Je suis les nuages en passant devant le Chalvet sur Mouchon pour revenir sur le Cheval Blanc dans le col de Talon. La traversée vers le Tromas se fait sans problèmes et là encore je choisis de voler à l'Ouest du relief tellement les sommets sont chargés "noirs de nuages". Je reprends du gain au Col Bas juste avant Montclar pour une traversée sans problèmes vers le Morgon et dans la foulée vers le Mt Guillaume.

Img 3419

 

Là ça devient stratégique: la crête sommitale des Ecrins est dans les nuages et les congestus poussent fort derrière moi. Je décide de me mettre en sécurité sur les faces Ouest des Ecrins en passant à l'Est du Mourre Froid avant de basculer par la crête de la Dent sur Orcières. Cette station me coûte du temps à chacun de mes passages, c'est comme ça... J'en ressort par le Pic de Clapouse pour une traversée facile vers le Taillefer. En chemin je lorgne avec envie les Deux Alpes avec la Meije bien allumée, mais ça se développe vraiment trop vite et derrière moi c'est déjà noir de chez noir.

 

Img 3426

 

Fuite en avant sur Belledonne toujours à 3000m là encore l'Alpes d'Huez me tend les bras avec un beau développement de cums sur la Sarenne. Je renonce pour rester en sécurité à l'Ouest, j'ai probablement raison car le ciel devient opaque très sombre dans mon sillage. J'entâme une longue glissade vers le Grand Arc que je ne parviens plus à raccrocher. Mon vol se terminera sur l'aérodrome d'Albertville après seulement 250 kms, la moitié du trajet prévu, la Suisse est encore loin... Ce sera pour la prochaine fois.  

Le circuit

Capture d e cran 2019 07 26 a 12 00 05