Ascension dans les Alpes

 

Ce fut et on peut le dire "Le week-end de l'Ascension".

Aspres sur Buëch du ​30 mai au 02 juin: neuf pilotes de PUL s'y donnaient rendez-vous pour une escapade alpestre des plus riches. 5 Swifts et 3 Archaeopterix. 

Img 3060

Le team français: Patrick, Thierry, Michel, Jacques et Pascal en Swift. Le team Suisse: Peter, Philippe, Roger et Cornelia en Archaeo. Pour la plupart des machines à dispositif d'envol électrique, seul Jacques et Patrick (en attente de leur dispositif) eurent recours au remorqueur.

Vendredi 31 mai: première journée volable après une periode de mistral. Nous nous préparons rapidement pour une virée sur les Alpes du Sud. Un peu trop rapide car nous on oublions Thierry qui a ses débuts en Swift patauge encore un peu dans la mise en vol. Milles excuses... La grappe s'envole vers le Pic de Bure et se positionne au milieu d'une escadrille de vautours pour réfléchir au circuit potentiel sur le col de Chaudun près du col Bayard. Patrick prend feu et se jete dans le Champsaur, avec Jacques nous prenons la direction du Piolit, Tête de Lucie, Mont Guillaume toujours collé au plaf 2800m avant de nous jetter dans une transition vers le Morgon. Derrière ca bouge Patrick tente un retour du Chaillol vers le Piolit, il y a Michel et Philippe également qui arrive vers le Piolit. C'est fait ce sera un circuit sur le parcours. Dormillouise, la Blanche, Montagne de Coupe par la crête des Ubacs, montagne de Beynes où ca chahutte fort sans vraiment monter. Philippe nous passe devant et s'aventure plus au Sud, Patrick arrive au Cousson, Jacques et moi faisant demi-tour pour Cousson, la Bigue ca marche pas mal. Cap sur Sisteron puis sur la crête de xxxx, Jacques poussera jusqu'à Sederon, je tournerai au milieu direction Chabre pour un retour en ligne droite sur Aspres (206 km). Jacques fera 241 km et Patrick pour son premier XC de 300 km environ. Michel, Philippe, Peter Roger, nous poserons tous au but après 5-6 heures de vol. Ca commence bien.

Samedi 01 juin: nous remettons ça: ballade vers Grenoble en passant sur les contreforts Est du Vercors. Départ rapide de la Longeagne pour une transition vers le Dubonnas, tellement rapide que je me trouve au ras du sol à la Faurie. Ahrrrr!!!! Après une longue bataille je rejoins le groupe en attente sur le Durbonas et nous transitons tous en escadrille vers le Jocou. Sur le Vercors c'est l'autoroute, nous nous suivons de près, il y a du monde en vol: parapentes, planeurs. Au retour je croise Philippe et Thierry et nous décidons de continuer ensemble. Ce coup-çi je décide d'accompagner Thierry qui pour son premier vol XC en aura bien besoin. Retour Jocou puis transition vers le Grand Ferrand, traversée du Devoluy vers le col du Noyer où nous retrouvons Jacques et Patrick. Les deux compères prennet la décision de se jetter dans le Champsaur, je reste avec Thierry qui peine un peu dans le Col. Nous décidons de partir pour Chabre en passant par le Pic de Bure, montagne d'Aujour. Ce sera Col St-Jean avec un point bas dans l'ombre à 1200m. Ca repart sur le petit col de Muze à l'Ouest pour une ligne droite vers Aspres. Tous rentrent au but avec des variantes de circuits intéressantes à plus d'un titre.

Dimanche 02 juin: dernière journée qui s'annonce fumante. Roger décide de rentrer en Suisse en vol, pour ma part je vise la Lorraine, c'est ambitieux mais le vol est excitant. Nous prenons l'air avec Roger avant 11:00 locale, mise en l'air difficile à cause d'un léger vent Ouest sur la Longeagne. Roger qui se fait remorquer pour économiser sa batterie raccrochera direct sur le col Ouest de Longeagne et disparait vers le Nord. Je peine à monter et à 2100m je prends le cap vers Ouest pour rejoindre la crête frontière entre la Drôme et les Hautes Alpes (au col des Imbard) qui va vers le Jocou, cheminement prudent car les conditions ne sont pas encore bien établies. Au Jocou je croise Jacques qui a décidé de faire un bout de chemin avec moi. Ensemble nous partons sur le Vercors, transition vers la Chartreuse où je finis en fond de vallée sous le site de la Scia. Premier point bas, il m'en coûtera cher en efforts pour sortir de là alors que mon compère fonfaronne à 2800m sur la dent de Crolles. Nos chemins se séparent là, je remonte et prend la direction Nord-Ouest à 2900m vers le lac d'Aiguebellette. Grand trou bleu devant moi avec quelques cums sur les monts du Bugey, c'est loin et ça semble inatteignable. Point bas sur l'aérodrome de Belley et avec de la patience j'en ressors pour aller raccrocher les premières montagnes du Bugey à l'Ouest. Ca repart au Nord vers Oyonnax avec des plafs à 2400m. C'est là que je prends la mauvaise décision de la journée: à droite une rue de nuages sur les hauts reliefs du Jura et à gauche le grand bleu vers Bourg en Bresse. Je prends la gauche car plus sur ma route et je traverse tant bien que mal tout le Jura avec des thermiques de plus en plus améniques pour terminer sous le Mont Poupet pour un atterro en campagne juste avant Besançon en fond de vallée: 300 km au compteur, peut mieux faire... La route à droite m'aurait amenée au moins jusqu'à Belfort.

Après notre séparation Jacques transitera du Granier vers les Bauges puis Charvin vers les Houches où il decidera de rentrer sur Aspres par le Grand Arc, le Taillefer avec un point très bas et un contournement par l'Obiou de l'orage qui s'est installé sur le Devoluy. Rentré à Aspres avec un triangle de 390 km.

Roger arrivera chez-lui en Suisse après un circuit de 506 km, félicitations au héro du jour!  Il faudra qu'il nous raconte celà. 

Les traces sont visibles sur OLC:    https://www.onlinecontest.org/olc-3.0/para/getScoring.html?scoringId=304     

 

En route pour le Vercors

Vols à Aspres

2019 06 03 Vols à Aspres

2019 06 03 Vols à Aspres